Colloque 2006

Le 02/12 et 03/12
Université de Paris
Campus St Germain des Prés
45, rue des Saints-Pères
75006 PARIS
Thème du Colloque

« A quoi rêvent les hommes ? »

Argument

La libération des femmes en Occident a progressivement modifié le statut et l’image du masculin. L’homme classiquement décrit comme dominateur, protecteur, s’exprimant dans l’action, laisse place à d’autres modèles. Le bouleversement des rapports quotidiens entre les hommes et les femmes a mis à mal la domination masculine et semble-t-il, fait émerger une nouvelle génération d’hommes.

Des hommes, virils sans être machos, assumant leur masculinité et se réjouissant de l’égalité des sexes ? Ou des hommes privés au contraire, de leurs repères traditionnels, en mal de reconnaissance identitaire, impuissants à endiguer la mutation de leur masculinité et la perte de leurs privilèges ?

Dans toute l’Europe et au-delà, le débat passionne au sujet d’initiatives surprenantes, festives comme la relance de la « fête de l’homme » et génère des réflexions sérieuses comme la paternité réinterrogée grâce aux tests ADN, la garde partagée, l’homoparentalité ou encore la reconnaissance de la paternité après accouchement sous X. Ce qui soulève le questionnement du lien amoureux et de l’identité, à une époque de « paternité éclatée » où la famille recomposée et les procréations artificielles dissocient paternité sociale et paternité biologique. On se demande où est le père, qui est le père ?

Des psychanalystes, des médecins, des anthropologues, des écrivains, des historiens, des juristes et des philosophes s’interrogent sur les modifications du « premier sexe », sur les modalités nouvelles de transmission et sur les figures contemporaines des mâles modernes de père en fils.

Contributions de Jean-Claude Ameisen, Henri Atlan, Diana Bouhsira, Jean-Paul Carminati, Jean-Loup Clément, Boris Cyrulnik, Irène Diamantis, Sylviane Giampino, Christophe Girard, Bernard Golse, Philippe Grimbert, Serge Hefez, André Rauch, Jacqueline Remy.

Retour en haut